Pinterest tire son épingle du jeu

Pinterest tire son épingle du jeu

Alors que les réseaux sociaux ont envahi la toile depuis 2007, à savoir depuis l’avènement de Facebook, une certaine sectorisation s’est opérée au fil des mois entre les ténors. En effet, alors que certains réussissent à rester en vie grâce à des innovations permanentes (Facebook notamment), d’autres réussissent à tirer leur épingle du jeu sur des niches spécifiques. Pinterest en est l’exemple même, ce réseau social basé sur l’image a réussi un petit exploit en s’imposant comme une plateforme qualitative.

L’écosystème des réseaux sociaux sur internet

Pour rappel, il apparait comme intéressant de distinguer les principaux réseaux sociaux qui sont à la portée des internautes. Premièrement, Facebook propose une plateforme très performante où plus d’un milliard d’utilisateurs actifs échangent en permanence. Grâce à de nombreux outils et des innovations perpétuelles, Facebook est un réseau social idéal pour permettre à une audience de suivre l’actualité quotidienne d’une marque ou d’une entreprise, les applications dédiées sont un réel plus pour ces dernières.

Dans un autre registre, Twitter, qui a enfin percé en France lors des 12 derniers mois, permet de capter une population encore plus mobile et plus ciblée. En effet, les early-adopters, les geeks et les utilisateurs pointus de toutes sortes en ont fait leur fleuron. La grande qualité de ce réseau social est liée à sa réactivité exceptionnelle.

Enfin, hormis les réseaux dits professionnels (Viadeo, LinkedIn), certains réussissent à exister malgré leur jeunesse. D’une part, il est possible de citer Instagram (récemment racheté par Facebook), et, d’autre part, Pinterest, un phénomène qui ne s’essouffle pas. Les deux sont basés sur le même levier, à savoir l’image.

Levier numéro 1 pour le e-commerce : L’image

Clairement, et selon une récente étude, il a été mis en exergue le fait que les cyberacheteurs se basaient de prime abord sur l’ « image ». Ce paramètre provoquant une influence directe sur l’achat final, d’où la naissance du néologisme « Social Shopping ».  Pinterest, grâce à une interface léchée et très esthétique a su utiliser l’image pour donner envie aux acheteurs de passer une commande. Même si ce réseau social ne compte qu’une petite vingtaine de millions de membres aux USA (dont 80 % de femmes), ces derniers sont pour la plupart plus « influenceurs » et « prescripteurs » que ceux de Facebook par exemple.

A ce titre, dans la mécanique d’achat, Pinterest joue un rôle central, c’est pourquoi de nombreuses marques disposent d’un compte très actif pour faire en sorte que les visuels créés soient adoptés par les membres par le biais du « Pin » (action de référencer un visuel sur un profil utilisateur). Cette mise en avant est très recherchée par les marques qui compteront alors plus sur Facebook pour proposer des informations plus commerciales (promotions, remises, etc…) qu’esthétiques.

En somme, si votre activité dispose d’une facette e-commerce, et, que votre cible est principalement la gente féminine (shopping, mode, bijoux, etc…), Pinterest pourrait tout à fait intégrer à bon escient votre stratégie digitale.

Vous avez apprécié cet article ?