Publicité sur Facebook : bilan 2013

Depuis 2004 jusqu’à présent, le modèle économique de Facebook s’appuyait principalement sur les campagnes publicitaires. Ces dernières années, il a développé ses fonctionnalités de retargeting afin de proposer des services de plus en plus pertinents aux annonceurs. De plus, les bannières publicitaires respectent désormais la technologie responsive.

Les campagnes publicitaires sont essentielles pour le développement économique de Facebook, car elles représentent 88% de son chiffre d’affaires. La dimension mobile quant à elle est devenue importante, car le revenu provenant des terminaux mobiles est passé de 14 % à 23 % puis à  41% au second trimestre 2013. Le nombre d’utilisateurs actifs depuis ces terminaux s’élevait à 819 millions en Juin 2013.

L’évolution de Facebook

A l’origine, Facebook était un réseau social réservé aux étudiants des campus universitaires aux Etats-Unis. Moins de 2 mois après le lancement du réseau, les annonceurs locaux mettaient déjà en place des campagnes de diffusion de bannières publicitaires pour cibler les étudiants par campus.

Au fil des années, Facebook s’est développé à l’international, avec des membres de tous les âges et classes socio-professionnelles. Les campagnes sont devenues de plus en plus performantes au niveau retargeting. Ainsi, les annonceurs peuvent sélectionner l’âge, le genre, le statut marital et la situation professionnelle du public ciblé. En matière de géolocalisation, ils peuvent cibler des pays, des régions ou bien des villes en particulier.

En 2010, Facebook lançait sa première application mobile. Depuis 2012, Facebook a augmenté ses investissements dans le développement des services sur ces supports. Cela veut dire que les campagnes publicitaires respectent désormais les normes du responsive design et s’adaptent à toutes les résolutions des terminaux mobiles.

Comme fonctionnalités innovantes pour les campagnes, on a pu constater que certains posts publicitaires apparaissent dans les flux d’actualité des profils. De plus, les annonceurs ont la possibilité de cacher leurs publicités pour certains fans.

La fidélisation dans les publicités mobiles

Selon une actualité publiée sur Journaldunet.com, Facebook offre des nouvelles possibilités de fidélisation aux éditeurs d’applications. Ces nouveaux services leur permettront d’inciter les mobinautes de télécharger des applications, mais aussi à les réutiliser plus tard.

Le dossier Social Fixer

La publicité est devenue tellement importante pour le développement de l’activité de Facebook, que ce dernier a dû saisir Social Fixer pour sa « guerre anti-pub ». Social Fixer vient de lancer un plugin qui permet aux internautes de filtrer les publicités et les liens sponsorisés de leurs messages. A cause de ce plugin, Facebook a menacé Social Fixer de bloquer son application. L’évolution de l’affaire est à suivre, car la revendication de Facebook risque de porter préjudice à la vie privée de ses membres.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse