Le marketing mobile, un nouveau canal pour atteindre votre cible

En l’espace de 20 ans, des évolutions technologiques majeures ont été créées, à présent, elles font partie de notre quotidien. Evidemment, les actions marketing des entreprises, B-to-B comme B-to-C ont su s’adapter pour atteindre une cible toujours plus exigeante et versatile.

A ce jour, plusieurs canaux sont arrivés en même temps, de facto, votre zone de prospection numérique ne s’étend plus uniquement aux utilisateurs de PC,  mais aussi aux possesseurs d’une tablette tactile et d’un téléphone portable. Focus le deuxième item cité dont le potentiel est colossal lors des prochaines années, voire des prochains mois.

Un nouveau marketing relationnel

Clairement, grâce au téléphone portable, plus communément appelé un Smartphone (« téléphone intelligent » en anglais), les entités commerciales peuvent contacter leurs cibles partout et tout le temps. Entre les SMS, les applications mobiles et les réseaux sociaux, l’interaction est immédiate et ascendante comme descendante (vers le client, et, depuis le client). L’autre nouveauté via ce support est que les utilisateurs eux-mêmes paramètrent le niveau d’éléments qu’ils veulent recevoir.

D’une part les entreprises évitent ainsi de réaliser trop de spams, et d’autre part, les utilisateurs sont proactifs, un réel plus pour les influencer vers l’achat final. Selon une récente étude, 8 possesseurs d’un téléphone portable sur 10 ne sont pas contre recevoir des offres par SMS, si ces derniers sont destinés à leur facilité la vie et, in extenso, de leur permettre de réaliser des économies factuelles.

Le téléphone potable pourrait devenir dans les prochaines années, un point central de toutes les communications réalisées sur les différents supports. En effet, grâce au 2.0 et au taux d’équipement des Français notamment en matière de Smartphone, cet outil est le seul à être toujours avec la cible, d’autant plus que les actions ne sont pas limitatives. L’utilisateur peut naviguer, contacter les marquer, rédiger des questions ou des commentaires sur les réseaux sociaux, ou encore être géolocalisé facilement.

1 entreprise sur 2 est dépourvue d’une stratégie mobile

Cela étant, il est important de noter que près de la moitié des responsables marketing ne dispose d’aucune stratégie réelle en la matière. Sans tomber dans le catastrophisme, le marketing mobile est encore à ses débuts, comme cela fut le cas pour l’utilisation des réseaux sociaux il y a encore 2 ans.

Les objectifs à atteindre dans le cadre d’une campagne mobile sont divers selon les souhaits des marques émettrices. Évidemment, 1 sur 2 désire créer de l’interaction avec ses clients, 3 sur 10 souhaitent augmenter la satisfaction des clients, tout comme celles qui veulent améliorer leur image, enfin, la fidélisation des clients est un souhait pour le quart des entreprises.

2. Le marketing mobile, un nouveau canal pour atteindre votre cible (suite)

Une nouvelle forme de fidélisation plus directe

Le marketing mobile n’est encore qu’embryonnaire mais les possibilités sont déjà nombreuses et variées. Principalement grâce aux applications téléchargeables sur l’Appstore (iPhone), Google Play (Ex-Android Market) ou encore sur Windows Market (Windows Mobile), les marques disposent d’un vivier colossal, d’autant plus que ce sont les utilisateurs qui les téléchargent et qui les paramètrent pour obtenir des données sur telle ou telle entité, évènement ou lieu.

D’une puissance commerciale sans équivalent, le marketing mobile va donc permettre aux marques de proposer des réductions, des e-coupons ou encore des ventes flash. Tout est accessible puis réalisable depuis son terminal mobile (téléphone portable comme tablette tactile), une aubaine, notamment quand les offres sont croisées avec la géolocalisation, il est donc possible de faire « passer » l’utilisateur du Online vers le Offline.

N’oublions pas non plus la technologie NFC qui permet aux clients de payer sans contact, et, de connaitre toutes les informations sur un produit donné grâce à des étiquettes électroniques. Cela peut aussi concerner des affiches du métro ou encore celles présentes sous les abribus.

Pensez à votre stratégie mobile dès la préparation d’une nouvelle campagne

Comme ce fut le cas avec la radio, la télévision puis les ordinateurs, il est dorénavant recommandé d’intégrer le mobile à sa stratégie globale. Qu’il s’agisse d’une application ou d’un site adapté aux écrans des téléphones portables, les idées sont nombreuses et variées. Concernant les applications, il est conseillé de proposer plusieurs services et fonctions au sein d’une seule et même application, cela vous permettra de densifier votre pouvoir d’interaction, à noter que les mises à jours sont simples à réaliser car aux marchés virtuels.

Compte tenu de la flexibilité de ce support, il en faut toutefois pas succomber aux sirènes de la mode en essayant tout et son contraire. Bien souvent, lorsqu’une technologie émane, comme ce fut le cas avec les réseaux sociaux, on a tendance à croire que tout est facile et ne nécessite pas une expertise précise. Pourtant, celle-ci est le facteur clé de succès de votre stratégie mobile, d’autant plus que les objectifs à atteindre, qualitatifs comme quantitatifs, doivent être encore plus précis.

Les chiffres clés à retenir

Le nombre de mobinautes, à savoir les internautes qui naviguent depuis leur téléphone portable, est en constante augmentation. Alors qu’ils étaient plus de 18 millions l’an passé, ils sont désormais plus de 20 millions. Grâce à Apple, Samsung, Nokia ou encore HTC, ces derniers sont ultra-connectés, et ce, en permanence. In fine, près d’un utilisateur sur deux possède un Smartphone, et, les prévisions d’ici à 2015, estiment que la barre des 70 % sera atteinte. En somme, les utilisateurs seront plus nombreux à naviguer depuis un téléphone mobile que depuis un ordinateur.

Bien sûr, les mobinautes optent à 98 % pour des applications gratuites. Les marques ont tout intérêt à proposer ces dernières, sachant que le coût n’est pas faramineux, même pour une PME. Aussi, 7 entreprises sur 10 ne possèdent pas un site internet adapté aux écrans des téléphones mobiles, ainsi, en cas de recherche, les utilisateurs pourraient zapper votre contenu au profit d’un concurrent. Enfin, n’oublions pas que seulement 1 utilisateur sur 5 continue d’utiliser une application téléchargée dans les 30 jours précédents.

En somme, votre réputation en ligne comme la maximisation des interactions sur vos supports pourrait dépendre de votre présence sur les mobiles.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse